French Language Blog

Thank you! Please check your inbox for your confirmation email.
You must click the link in the email to verify your request.

Les adjectifs irréguliers (Irregular Adjectives) Masculin et Féminin Posted by on Apr 29, 2011 in Grammar, Vocabulary

In today’s post, we’ll go through the special type of adjectives called “les adjectifs irréguliers.

They are named as such because -you’ve guessed it- they are pretty much the “rebellious type”; ils ne suivent aucune règle particulière (they do not follow any particular rule), and you therefore have to memorize them par cœur (by heart)!

 

* * *

A few illustrated French adjectifs—Can you guess their féminin form?

* * *

– Notice that for some nouns that begin with a vowel sound, a special form of the adjective is used with them. For example, vieux (meaning “old”, and whose féminin is “vieille“) becomes “vieil“, as in “un vieil homme(“an old man.”)

– The same remark applies for other adjectives, such as beau (“beautiful”, or “handsome”), which in this case turns into bel (for example “un bel homme“), and whose féminin is belle (as in “une belle femme“)

* * *

* Quelques adjectifs irréguliers communs, et d’autres du “type rebel” (Some common irregular adjectives, and others of the rebelious type):

 

 

Quelques adjectifs irréguliers communs, et d’autres du “type rebel”
(Some common irregular adjectives, and others of the “rebelious type”)
Masculin Féminin
beau, bel (beautiful) belle
bref (brief)blanc (white) brèveblanche
complet (complete) complète
doux (sweet, gentle) douce
faux (false) fausse
favori (favorite) favorite
fou (cray)frais (fresh) follefraîche
franc (frank) franche
inquiet (worried) inquiète
jumeau (twin) jumelle
nouveau, nouvel (new) nouvelle
public (public) publique
sec (dry) sèche
secret (secret) secrète
vieux, vieil (old) vieille

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , , ,
Share this:
Pin it

Comments:

  1. Maurice FFELAN:

    Les exemples des adjectifs soi-dits irréguliers ne sont pas terribles car, sauf ‘beau/belle’ et ‘vieux/vielle’, ils ne sont pas en fait irréguliers. Ils se conforment aux règles normales de la langue française. Aussi les auteurs ne semblent pas de comprendre les accents aigus et graves. Pas “compléte” mais “complète” etc.

    • Hichem:

      @Maurice FFELAN Bonjour Maurice,

      Je suis heureux de répondre à votre message! Comme le précise bien le texte en anglais, il ne s’agit pas exclusivement d’adjectifs irréguliers au sens strict, mais également d’autres adjectifs identifiés comme “du type rebel.” Ce n’est là qu’un moyen commode qui permet à ceux qui commencent à apprendre la langue de les reconnaître.

      Par contre, puisque vous avez l’aimable intention d’apporter des corrections à ce texte, et afin d’observer les règles de rigueur que vous préconisez, sachez que les accents, aigus ou graves, ne “se comprennent” pas. C’est plutôt leur usage qu’il convient de comprendre, et qui du reste est parfaitement compris par l’auteur de ce post 😉

      Le tableau original d’adjectifs qui a servi à ce post a effectivement inclus une faute de frappe que vous avez signalée (“compléte” au lieu de “complète”) et qui a été corrigée.

      Cependant, votre propre intervention n’est pas non plus sans reproche:

      Il faut écrire “les auteurs ne semblent pas comprendre”, au lieu de “les auteurs ne semblent pas de comprendre.”

      Restez fidèle au French Blog!

  2. Maurice FFELAN:

    Merci, Hichem,

    J’étais peut-être un peu pédant.

    Merci pour la correction. Je ne sais jamais s’il faut utiliser une préposition, ou laquelle, après quel verbe. Je pense qu’il ne faut que les apprendre par coeur? Merci aussi pour m’apprendre une nouvelle expression “faute de frappe”.

    Malheureusement je ne comprends pas bien le sens de “se comprennent”. C’est un des subjonctifs terrifiants, n’est-ce pas?

    Maurice

    • Hichem:

      @Maurice FFELAN Je vous en prie Maurice! Vous avez raison concernant l’emploi des prépositions, il n’y a sans doute pas d’autre moyen que de les apprendre par cœur.
      “Se comprennent” provient du verb “se comprendre”, conjugué à la troisième personne du pluriel, “ils” (c’est-à-dire “les accents”, dans mon message précédant), qui est à la forme pronominale de sens réfléchi. Quant au mode de conjugaison, il s’agit tout simplement de l’indicatif présent, et non de ce “subjonctif terrifiant” 🙂